Le webzine de l'UlmSite Responsive Design 10 ans déjà

ULM Actualité

Le webzine de l' ULtraléger Motorisé

Parachute de secours

Par • 21 nov, 2009 • Catégorie: Sécurité • Commentaires: Un commentaire»
Parachute Magnum 450

Parachute Magnum 450

Le 05 février 2009, le célèbre magazine Italien “AVIAZIONE SPORTIVA” a reçu de la part de l’ ANSV un bulletin de recommandation au sujet des parachutes JUNKERS MAGNUM SPEED.

Ce bulletin de l”ANSV (Agence Nationale de la Sécurité des Vols Italienne) fait suite à un accident survenu en Italie en septembre 2008. Dernier d’une liste où la Société JUNKERS PROFLY en Allemagne avait déjà dans le passé, ayant eu connaissance du problème, remplacé des platines de fixation du tube lance roquette. Dans ce pays le parachute étant obligatoire et homologué, la réaction a été très rapide.

Selon AVIAZIONE SPORTIVA, si cette situation avait été signalée, elle aurait permis d’en faire l’écho avant ces accidents… et d’ajouter qu’au moment de la réception du bulletin, l’importateur Italien JUNKERS n’en faisait pas état sur son site, dès lors que l’ ANSV a émis le bulletin au matin du 5 février, JUNKERS Italie invitait les propriétaires de parachutes à se faire connaître afin de vérifier les platines. (Fin de citation).

La situation alarmante a été déclenchée par le fait que le pilote du CT après une panne moteur, a envoyé un message radio où il indiquait qu’il préférait déclencher son système de secours afin d’éviter l’inconnue d’un atterrissage en campagne, parce qu’accompagné de sa fille de 4 ans (!) Hors le parachute s’est pris sur les plans de queue rendant l’appareil incontrôlable et tuant les deux occupants…

Le BEA Allemand était de la partie pour l’enquête (Appareil et parachute du même pays), les résultats ont été confirmés par un détachement du tube moteur fusée lors du tir, des criques étaient présentes sur la platine de fixation soudée au tube. Le BEA Allemand avait déjà dans le passé émis des avis à ce sujet en Allemagne, le problème était connu, d’où l’avis rapide des autorités Italiennes…

Qu’en est il en France ?Le parachute n’étant ni obligatoire, ni un accessoire destiné au vol, pour le moins à la continuité du vol, je peux comprendre le silence des importateurs des différents pays, partant du principe qu’ils étaient au courant ce que je doute fort. Seulement, force est de constater le sentiment de fausse sécurité que peut engendrer un système de secours comme le parachute, la Fédération (FFPLUM) nous mettait en garde à l’époque: -”Le parachute n’est que le secours ultime !” Nous n’entrons pas dans le débat inutile du: -”Il aurait du faire comme-ci, ou il aurait du faire comme-ça !” Comprenons nous bien, l’utilisation d’un parachute n’est pas garanti à cent pour cent, mais il doit être un moyen de secours testé, qui dans la majorité des cas fonctionne parfaitement.

Par contre, si le fabricant connaît un problème surmontable sur son système, il est plus que sage d’en faire part aux utilisateurs afin de mettre le maximum de chances de leur côté, eu égard au prix du dispositif s’il s’averait inutile !

Il va de soit que la Société JUNKERS PROFLY a de suite rectifié le problème depuis cet accident, mais qu’en est t-il des anciens parachutes ? Après avoir eu connaissance de la situation, nous ne pouvions pas garder le silence, puisque nous n’avons absolument rien trouvé sur le sujet en France, il était de notre devoir de vous en faire part, même si un avis a été rendu public par le constructeur Allemand. L’aviation est ainsi faite, ce sont les retours d’expérience qui font avancer les choses dans le bon sens, il n’est pas dans notre intention de vouloir faire du tort aux protagonistes de cette affaire, mais simplement d’en faire l’écho, au minimum, un simple contrôle de la fixation avant le vol peut s’averer plus qu’utile.

Voir l’avis du constructeur Allemand JUNKERS PROFLY avec photos

La traduction du Bulletin:

Recommandation N° 02/2009 Les associations de vol sportif et de loisir, doivent intervenir afin que sur les appareils ultralégers équipés du système de secours de la série MAGNUM soit faite une inspection afin de s’assurer de l’absence de criques sur la platine de support du moteur fusée.

Recommandation N° 03/2009 La Fédération qui a fourni le certificat d’homologation (DULV) (Allemagne parachute obligatoire), doit définir une mesure de prévention afin d’éviter la formation de criques sur la platine de fixation du moteur fusée.

KRAMER – Directeur BEA Allemand

L’enquête:

DESCRIPTION DES FAITS: En date du 21 septembre 2008, dans la localité de “Torre di Fina” (Italie), un accident est survenu avec un appareil ultraléger (UL) CT-SW. Au regard de l’annexe 13 ICAO, le BEA Allemand participe en représentation du pays du constructeur de l’appareil. L’enquête sur l’accident n’est pas encore terminée. Jusqu’à présent il a été certifié ce qui suit:

Le pilote a entrepris un vol local avec deux autres appareils ultralégers. Pendant le vol, celui-ci a annoncé des problèmes moteur en exprimant l’intention de déclencher son système de secours. Le pilote a arrêté son moteur et réduit sa vitesse. Le dispositif de sauvetage Magnum 501 a été actionné à une hauteur d’approximativement 150 mètres. La calotte du système de secours a enveloppé les empennages et s’est partiellement ouverte. L’ ultraléger a heurté le sol avec une très forte pente et s’est détruit à l’impact. Les occupants ont subi des lésions mortelles. Pendant l’enquête technique sur l’épave, le tube du moteur fusée a été trouvé détaché de sa platine de fixation. Dans le cours d’autres enquêtes, le BEA Allemand a relevé des criques sur la platine de fixation du moteur fusée à l’endroit des points de fixation du tube lance fusée sur des parachutes de type 450 Magnum Speed. Le constructeur et le DULV (Fédération Allemande) ont confirmé que dans le passé il a été nécessaire de remplacer nombreuses platines de support moteur fusée. Les modalités de fixation de la platine moteur fusée sont les mêmes sur toute la série JUNKERS/MAGNUM. Au regard de la LuftBO (Allemande) Art. 3, 2ème alinéa: “Un appareil Ultraléger ULM pour vol sportif et de loisir, peut être utilisé que s’il est équipé d’un système de sauvetage approuvé.

CONCLUSION DU BEA ALLEMAND: Sur la base des données actuellement disponibles, on peut émettre l’hypothèse pour une construction à l’identique, sur une fragilité des points de fixation de la platine du tube lance fusée. Il est raisonnable d’émettre des doutes quant à la résistance de ces points de fixation, en tous cas pour leur capacité à garantir une bonne tenue du tube lance fusée en cas d’activation du système de sauvetage.

Share
Marqué comme: , , , , , ,

est Administrateur du site ULM Actualité Directeur de la publication
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire

Image CAPTCHA Ecouter le code ci-contre
Choisir une autre image CAPTCHA