Le webzine de l'UlmSite Responsive Design 10 ans déjà

ULM Actualité

Le webzine de l' ULtraléger Motorisé

Théorique ULM raté ? A qui la faute ?

Par • 14 juin, 2015 • Catégorie: News • Commentaires: Un commentaire»

DrôneLa DSAC a publié, en ce début du mois de Juin, son rapport d’activité de l’année 2014. Ce rapport permet chaque année de faire le point sur la sécurité au sein de l’aviation civile (faits marquants, pistes d’améliorations, etc.) mais regroupe également de nombreux chiffres intéressants, notamment pour le monde ULM.

Pour commencer, saviez-vous qu’il y a eu plus de délivrance de brevets de pilote d’ULM que de LAPL + PPL (A) + PPL (H) ?

Saviez-vous également qu’il y a autant de Multi-axes (5802) déclarés aptes au vol que de Paramoteurs (5655) ? (Au 31/12/2014).

On pourrait s’amuser longtemps à comparer tous ces chiffres, mais pour cet article, je vais m’attarder sur ceux du théorique ULM.

Tout d’abord, il convient de préciser que depuis 2014 et conformément aux exigences de la DGAC, les télépilotes d’aéronefs sans personnes à bord (DRONES) sont tenus de posséder un certificat d’aptitude théorique de pilote (sans compter de nombreuses formalités administratives supplémentaires). Pour cela, la plupart des novices en aéronautique qui souhaitent piloter ce type d’aéronefs se tournent vers l’examen le plus accessible : “le théorique ULM”.
Afin de compléter ses tableaux statistiques, la DGAC a ajouté une case “Télépilote de Drone” dans le formulaire d’inscription à l’examen du théorique ULM.
On peut donc constater les chiffres suivants :

  • En 2013, 2801 élèves présents à l’examen (ULM uniquement)
  • En 2014, 3110 élèves ULM + 1493 télépilotes = 4603 personnes présentes à l’examen du théorique ULM soit une augmentation de 64 % !

L’engouement pour le télépilotage de drones nécessitant désormais la possession du théorique ULM a ainsi fait significativement augmenter le nombre d’inscrits à l’examen.

Nombre d’entre nous se posent donc la question suivante : “La difficulté de l’épreuve n’a-t-elle pas été revue à la hausse depuis ces derniers mois afin de limiter le nombre de certificats d’aptitude délivrés ?”

Afin d’y répondre, regardons les pourcentages de réussite aux examens :

  • En 2012, 74% de réussite
  • En 2013, parmi les 2801 élèves présents, 2156 ont été reçus (77% de réussite)
  • En 2014, parmi les 3110 élèves ULM présents, 2192 ont été reçus (70% de réussite). Parmi les 1493 télépilotes présents, seuls 819 ont été reçus (55% de réussite).

Il n’y a donc pas de réelles évolutions concernant le pourcentage de réussite à l’examen théorique pour les futurs pilotes d’ULM.Drône

Pas d’inquiétudes donc pour les élèves pilotes en cours de “potassage” pour le théorique ULM, vous avez autant de chances que les années précédentes !

Par contre, une importante différence est notable entre les élèves ULM et les futurs télépilotes de drones, tout en sachant que l’examen est identique que soit cochée ou non la case “Télépilote de Drone”. Une formation théorique plus poussée pourrait permettre aux futurs télépilotes d’améliorer leurs résultats car la lecture du manuel du pilote ULM est nécessaire mais n’est pas suffisante.
Une question reste en suspens : “l’examen théorique ULM est-il vraiment adapté aux pilotes de DRONES ?”

Kévin PRUDHOMME

 

Source : http://www.developpement-durable.gouv.fr/document153476

Share
Marqué comme: , ,

est Correspondant rubrique jeunes pilotes du site ULM Actualité
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire

Image CAPTCHA Ecouter le code ci-contre
Choisir une autre image CAPTCHA