Le webzine de l'UlmSite Responsive Design 10 ans déjà

ULM Actualité

Le webzine de l' ULtraléger Motorisé

2016 :  Revenons aux fondamentaux !

Par • 1 jan, 2016 • Catégorie: Edito • Commentaires: 4 commentaires»

Alain BLIEZEn cette période de nouvelle année, chacun y va de ses bons vœux à l’occasion du changement de calendrier, c’est la tradition.

Mais que souhaiter à notre communauté ULM pour le millésime 2016 après cette triste année 2015 ?

Simplement, je souhaite que chacun d’entre nous prenne le temps de se poser pour réfléchir à son comportement, et à sortir de la routine dans laquelle nous y puisons tous un certain confort !

Je ne reviendrais pas sur le nombre élevé des accidents et sur leurs causes, chacun son métier et je le laisse le soin aux spécialistes de les commenter, sans oublier les Mermoz de comptoirs qui referont le monde autour d’une bière ou d’un pastis.

La grande famille de l’ULM rassemble aujourd’hui plus de 16 000 pratiquants regroupés autour de la FFPLUM. C’est une famille nombreuse et ce n’est pas évident de faire passer un message de bonne conduite à tous.

Parmi ces pilotes d’ULM, on va retrouver les mêmes individus qui ,lorsqu’ils sont au volant de leur voiture vont griller le feu rouge, ne pas s’arrêter au stop ou refuser une priorité dans un rond point ! Oui les mêmes qui une fois en vol auront le même comportement en disant «  oui mais ce n’est pas grave, nous sommes en ULM ! ». Combien de fois je l’ai entendu !

Du comportement individuel nait une image collective.

J’en ai croisé qui ont chargé leurs ULM multi axes comme des avions de ligne et qui m’ont dit «  ce n’est pas grave, y a de la marge, c’est prévu pour voler au-delà des 450 kg ! » .Est-ce un comportement responsable ? Non, c’est celui d’un individu qui se croit tout permis parce que nous avons obtenu un certain degré de liberté et de responsabilité qui dans le monde de l’aviation , est rigoureusement propre à l’ULM. Bien souvent ce sont des anciens pilotes d’avions qui arrivent à l’ULM car ils ont perdu leur visite médicale pour voler en avion…donc la solution c’est de se payer un 3 axes performants  et hop .. on continue à faire de l’avion sans les contraintes ! Grosse erreur de comportement.

Combien de pilotes s’entrainent régulièrement autour de leur terrain pour faire des séances de pannes moteur ? J’entends certains me dire «  mais mon Rotax est fiable,c’est plus comme avant ! » Grosse erreur de comportement. Certes, nous ne sommes plus aux temps héroiques des moteurs de tondeuses à gazon, mais n’importe quel moteur peut avoir un problème mécanique ! S’entrainer régulièrement à gérer les pannes, c’est également prendre ses responsabilités de pilote. Revenons aux fondamentaux : un ULM ça peut tomber en panne !

Revoyons notre comportement, sortons de la routine , et remettons sur la table le pourquoi du comment nous sommes là à voler en ULM :  Qu’est-ce qu’un ULM ? Comment ça vole ? Quels sont ses points forts et ses faiblesses ? Quelles sont les limites météo ? Quelles sont nos propres limites de pilote ? C’est quoi la FFPLUM ? Quelles sont mes responsabilités de pilote d’ULM ?

C’est bien beau de se payer une licence à la fédération mais si c’est pour la jeter par-dessus l’épaule en se disant «  c’est bon , maintenant je suis assuré.. ! » c’est une grave erreur de comportement car l’ULM c’est peut-être 16 000 individus mais c’est VOUS , car vous êtes une pièce du puzzle géant qui constitue la FFPLUM . S’il n’existe pas de cohésion au sein de chaque pièce du puzzle, si chaque pièce ne vient pas s’assembler avec les autres, alors le puzzle risque fort d’éclater ! Ce n’est pas le but.

L' intelligence du pilote "Faire face" par Jean-Gabriel CHARRIERProfitons de ces bonnes résolutions de la nouvelle année pour essayer de réfléchir à tout ça, à s’imposer de nouvelles règles de comportement, et revenir aux règles fondamentales de l’ULM : sur le plan météo, sur le plan pilotage ,sur le plan équipement de bord , sur le  plan de l’entretien…

Pour cela je vous invite à lire et relire sans modération le très bon ouvrage de Jean Gabriel CHARRIER “L’intelligence du pilote” sur les facteurs humains et comportements que nous avons déjà relaté sur ces pages, vous pouvez le trouver sur www.mentalpilote.com, il contient toutes les clefs du vol en sécurité.

Toutes les classes d’ULM possèdent leurs caractéristiques propres, leurs techniques de pilotages, leurs formations spécifiques…sachons maintenir cette richesse pour partager le ciel tous ensemble !

Pour terminer, ULM Actualité fête ses dix années d’existence (mis en ligne le 5 décembre 2005). Nous sommes heureux de vous trouver toujours parmi nos fidèles lecteurs !

Bonne année à tous, prudence et discipline, bons vols pour 2016 !

 

Alain BLIEZ

 

Share
Marqué comme: , ,

est Rédacteur en chef du site ULM Actualité
Email à cet auteur | Tous les Articles par

4 commentaires »

  1. Bjr,

    Merci de votre article très axé sur le “comportemental”; clé No 1 de la sécurité en fait et base de toute la poursuite de l’existence de notre mouvement. Vos exemples de pilotes “à risques” concernant l’emport, “on verra bien”, “y’a de la marge”, “on est en ULM” donc on s’en f…etc bref, je l’espère une extrême minorité est la preuve avérée de ce qui milite contre notre liberté ULM en la menaçant gravement. Dans cette hypothèse, il ne faudrait pas s’étonner que tôt ou tard si tel était le cas et si d’aventure cela s’accentuait; finirait par porter un coup d’arrêt net et radical par l’autorité compétente. Donc, de grâce pour 2016, les meilleurs voeux que l’on puisse prodiguer pour conserver impérativement notre liberté unique sont ceux de l’intérêt général et non ceux de l’égoïsme individuel de quelques irresponsables au final dangereux parmi 16 000 adhérents. Oyez bonnes gens! Auto, bateau, moto, ULM, l’anarchie finit toujours par ramener une réglementation rigide absolue; qu’on se le dise!
    Nynjazen

  2. Salut Alain, tous mes voeux pour la nouvelle année et surtout bons vols, en espérant que la majorité des pilotes ULM
    suivront tes sages conseils. Marius (de l’ARAPLUM).

  3. Bjr,

    L’année 2016 redémarre mal puisque 2 nouveaux ULMistes français journalistes se sont tués la semaine dernière au Kenya. Parallèlement et suite à l’hécatombe de 2015 (au final 47 morts soit le double de la moyenne annuelle et dont 27 instructeurs seraient parait ils concernés de près ou de loin ???) , une réunion en présence de M. Lopez notre Président FFPLUM et celle de la DGAC s’est tenue régionalement. Sauf erreur et sur la base de quelques informations seulement, cette dernière aurait semble t’il très clairement mis l’accent sur le fait que si une telle situation devait se reproduire, qu’elle ne resterait pas les bras croisés avec le monde ULM.
    Plus haut j’avais, pardonnez moi, pressenti les risques réglementaires encourus si une telle situation aussi tragique perdurait. Ca ne s’est pas fait attendre très longtemps puisque la DGAC aurait donc prononcé au cours de cette réunion un avertissement qui pourrait être lourd de conséquences.
    En tout état de cause et s’agissant dans la plupart des cas de fautes humaines; il faut le souligner, d’insuffisance de connaissances et maîtrise des risques voire d’entraînement et formation, il est inadmissible qu’on puisse se targuer par pure vanité (j’insiste) d’avoir été lâché en 5 ou 10h ! et sans pourquoi pas se dispenser de faire 50h derrière recommandées pour l’emport passager etc. Lâchés ainsi en partie parce que par exemple concernant les jeunes, ils assimileraient mieux que les “vieux” pourtant dotés eux aussi des mêmes 86 milliards de neurones… Dans ces conditions, alors oui la DGAC finira par imposer un Brevet en 30h ou 40h minimum voire 50 pour tout brevet associé à 10h de cours théoriques sur la sécurité en vol…
    Certes, comme toute loi sécuritaire de ce type qui tombe de façon égalitaire à destination de tout un chacun y compris sur les gens sérieux, il y aura forcément un (très) grand perdant: Le monde ULM et sa liberté si chèrement acquise…. Mais que voulez vous…quand la responsabilité passe pas, elle passe pas !.. Je ne suis pas un donneur de leçon loin s’en faut mais je crains pour notre liberté unique c’est tout et partant mon extraordinaire loisir !
    Hier, un pilote est venu avec sa trapanelle avec des rafales à 80 km/h…Je croyais que le maximum préconisé était pas plus de 30 en ULM ? Je dois plus être dans le vent…
    Cdlt,
    Nynjazen

Laisser un Commentaire

Image CAPTCHA Ecouter le code ci-contre
Choisir une autre image CAPTCHA