Le webzine de l'UlmSite Responsive Design 10 ans déjà

ULM Actualité

Le webzine de l' ULtraléger Motorisé

ULM, Escale Lyonnaise entre Le Cap et Londres !

Par • 10 mai, 2014 • Catégorie: News • Commentaires: Un commentaire»

Flight of IKARUSSamedi 10 mai 2014, la météo est mitigée sur Lyon Bron : passage de nuages gris, vent tournant… Lorsque arrive sur le parking « aviation générale » un ULM Ikarus C-42 bardé d’auto-collants et de surcroît immatriculé en Angleterre.  Suffisant pour éveiller notre curiosité !

Nous arrivons Daniel et moi donc pour saluer les pilotes : «  Vous arrivez d’où ? » …et l’un d’eux me répond en toute simplicité : « Du Cap » !  « Wow ! Vous voulez dire… que… …Cap en Afrique du Sud ? », «  Oui, nous rentrons chez nous en Angleterre » !  Nous venons de faire connaissance avec Richard FOSTER et Richard BIRD, deux sympathiques pilotes d’ultralights qui viennent de parcourir près de 28 200 kilomètres aller-retour avec leur ULM Ikarus C42, avec une machine standard sortie d’usine 3 mois auparavant et  comme seule option 2 réservoirs de 70 litres de carburant !  Acheté flambant neuf avec un Rotax UL de 80 Cv, quelques GPS et autres outils de navigation, l’Ikarus est en excellent état avec seulement un peu de poussière de sable qui trahit les atterrissages en Afrique !

TrajetPartis du Sud de l’Angleterre le 26 février dernier, nos amis ont survolé l’Italie, la Crête, l’Égypte, le Soudan, l’Éthiopie, le Kenya, la Tanzanie, le Malawi, la Zambie et la Namibie avant de rejoindre leur but : l’Afrique du Sud !

Aucun souci particulier avec la machine : 3 vidanges en cours de route, changement des bougies à 100 heures, et hop !

Bien évidemment, les températures élevées rencontrées sur le trajet leur ont causé quelques vigilances accrues en matière de surveillance instrumentale, mais le Rotax UL 80 Cv a tourné comme une horloge.

Comme le dit avec un large sourire Richard BIRD : « The problem was not the flight, the problem was the people on the ground … En vol aucun problème mais parfois les problèmes étaient au sol lors des escales… » En effet , il me raconte que certaines taxes d’atterrissages étaient de l’ordre de 500 US Dollars pour l’ULM ou que le prix de l’essence était très cher…

Avec une vitesse moyenne de 80 Kt ( 148 km/h ), ils ont dû parfois faire des vols assez longs avec des conditions difficiles telles qu’en Egypte au dessus du désert où la visibilité rencontrée était de l’ordre du kilomètre… ou des survols de zones inhospitalières en cas d’atterrissage d’urgence mais tout s’est bien déroulé.

Quand je vois l’état de l’Ikarus C-42 au retour de son périple, je ne peux que constater que la machine est très bien conçue, solide et aux qualités de vol éprouvées !Richard, Richard et Alain

Si Richard FOSTER est Instructeur Ultralight, son équipier Richard Bird est breveté seulement depuis 3 ans, et se lancer dans un tel raid en terre africaine, je ne peux que dire : «  Chapeau les gars ! ».

Allez rendre visite sur leur site Internet  www.flightofikarus.com ou leur page facebook « flight of Ikarus » .

Bon retour les amis, vous nous prouvez une fois de plus qu’avec un ULM bien conçu, on peut aller partout dans le monde !

Bons vols

Richard FOSTER possède une école de pilotage au sud de l’ Angleterre www.southcoastmicrolights.com

Alain BLIEZ

(crédit photos) Daniel MENGONI & Richard FOSTER & Richard BIRD www.flightofikarus.com

Photo du site officiel1908261_748789025154790_1112707920_nCapLondres16

CapLondres18CapLondres19CapLondres20CapLondres211613949_753308938036132_7169187095671490099_n1926765_753698794663813_4918949504498976898_nCapLondres1CapLondres3CapLondres5CapLondres6CapLondres7CapLondres8

Share
Marqué comme: , ,

est Rédacteur en chef du site ULM Actualité
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire

Image CAPTCHA Ecouter le code ci-contre
Choisir une autre image CAPTCHA